Santé mentale, infirmières, caméras corporelles : SUMA passe toutes les résolutions 2022

Le premier ministre Scott Moe s’adresse au congrès SUMA, en personne, pour la première fois en deux ans. 4 avril 2022 (980 CJME)

Les résolutions à discuter lors de l’assemblée annuelle de la Saskatchewan Urban Municipalities Association (SUMA) de cette année allaient de la pression pour que le gouvernement fédéral paie les augmentations salariales rétroactives de la GRC à la défense de changements comptables dans le secteur public – et toutes ont été adoptées lundi après-midi.

Il s’agit de la première convention SUMA en personne en deux ans. Randy Goulden, le président par intérim de SUMA, a déclaré que ces deux années ont été difficiles.

“Pour se réunir et entendre le buzz dans la salle et, personnellement pour moi, quand je suis entré dans les cérémonies d’ouverture et voir nos délégués et les voir discuter et visiter, c’était très, très émouvant”, a déclaré Goulden.

Goulden a parlé d’ouvrir des comités dimanche pour la première fois et de demander aux membres de leur parler de ce qu’ils entendent dans leurs communautés. Elle a dit qu’ils avaient beaucoup entendu parler de la santé mentale et des dépendances.

« Nous apprécions les 150 lits (de traitement des toxicomanies) qui vont être ajoutés… mais c’est au niveau du traitement. Nos membres veulent voir un travail proactif avant d’arriver au système de crise parce que c’est le plus coûteux à traiter et à redresser », a expliqué Goulden.

L’une des résolutions, qui a été adoptée sans discussion, était une résolution demandant au gouvernement provincial de fournir un « leadership » pour briser le cycle des problèmes de santé mentale, de toxicomanie et d’itinérance en « coordonnant les ministères provinciaux, les services de police, les organismes communautaires , et les organisations autochtones et le gouvernement, afin d’assurer des réponses efficaces fondées sur des données probantes qui traitent de tous ces problèmes.

La résolution demandait également à SUMA de pousser le gouvernement provincial à augmenter le financement de ces problèmes pour aider à faire face à “cette crise croissante”.

Goulden a déclaré que ces choses étaient des problèmes avant la pandémie, mais qu’elles ont empiré.

“Cela l’a amplifié dans une proportion de crise maintenant”, a déclaré Goulden.

Lors des dialogues de dimanche, Goulden a déclaré que les soins de santé étaient également une préoccupation majeure, mais qu’il y avait des idées intéressantes pour les zones plus rurales, comme faire venir plus d’infirmières praticiennes, de suppléants et de médecins itinérants.

Goulden était certain que les soins de santé seraient abordés lors de la session de la fosse aux ours mercredi, où les délégués pourront interroger le premier ministre et son cabinet.

“Nous sommes intéressés de voir ce que notre cabinet et notre premier ministre en diront car il y a d’énormes inquiétudes – il y a des inquiétudes que nos résidents ne puissent pas obtenir de traitement (avec de longues) listes d’attente pour voir des médecins”, a déclaré Goulden.

Une autre résolution qui a été adoptée lundi était celle qui parlait du recrutement et de la rétention des soins de santé, qui déclarait que l’autorité sanitaire “n’alloue pas suffisamment de ressources pour recruter et retenir les IA et les IAA”.

La résolution demandait à SUMA de plaider en faveur de l’élaboration immédiate de plans de recrutement et de rétention à long terme pour les soins de santé dans toute la province.

«Nous sommes ravis que Regina, Saskatoon et Prince Albert bénéficient de mises à niveau et de nouvelles installations, mais il y a 440 de ces communautés urbaines dans notre province et nous aimerions voir un traitement juste et équitable pour toutes», a déclaré Goulden au préalable.

Seules quelques résolutions ont vu des amendements et la plupart ont été adoptées sans aucune discussion. L’amendement concernant le financement adéquat des bibliothèques publiques a fait l’objet de quelques commentaires, et la résolution qui préconise une limite de vitesse de 40 kilomètres par heure lors du passage des véhicules d’urgence a également fait l’objet de quelques commentaires, mais les deux ont été adoptés assez confortablement.

Voici le PDF des résolutions de cette année.

Leave a Comment