Un étudiant en médecine dentaire va au tribunal

Par Iffath Fatima



Plaidoyer des étudiants en médecine dentaire qui doivent travailler de longues heures pendant les stages sans aucun salaire

Après avoir suivi à plusieurs reprises, de nombreux MBBS de dernière année et BDS les étudiants des collèges médicaux et dentaires privés se sont vu refuser des allocations pour des stages. Maintenant, un étudiant en médecine dentaire a déposé une requête en bref auprès de la Haute Cour du Karnataka.

Le pétitionnaire serait un étudiant de dernière année d’une école dentaire privée de Bangalore et aurait déposé le plaidoyer dans l’intérêt de la communauté dentaire dans son ensemble, car les étudiants de premier cycle des collèges privés sont lésés par la disparité.



Il existe 29 collèges médicaux privés et plus de 30 collèges dentaires privés dans l’État.

Parcours rigoureux

Le cours BDS serait divisé en un an d’études cliniques dans des matières scientifiques générales et trois ans et demi d’études paracliniques et cliniques, suivis d’un stage clinique rotatif d’un an qui est obligatoire un an de service pour tous les dentistes. diplômé à l’hôpital rattaché à une école dentaire et est également mandaté par le Conseil dentaire de l’Inde (DCI). Les diplômés en médecine dentaire des collèges privés ont souligné qu’on leur accordait des quarts de travail de 24 heures, 36 heures et même 48 heures d’affilée en plus de leur service régulier de huit heures, ce qui les épuise.

Ils ont dit qu’ils agissent en tant que cliniciens et qu’ils doivent faire preuve de compassion, mais qu’ils sont exploités et qu’ils ne reçoivent pas d’allocations, contrairement aux étudiants des facultés dentaires publiques, qui reçoivent une allocation substantielle versée chaque mois pendant le stage, qui varie de Rs 25 000 à 35 000.

Pour l’étudiant du collège dentaire privé, certains collèges ne paient rien, et d’autres paient un montant négligeable de Rs 3 000 à 5 000 par mois.

Récemment, l’Union nationale des étudiants de l’Inde (NSUI) avait demandé au Département d’éducation médicale d’émettre une ordonnance obligeant les facultés de médecine privées à verser des allocations aux étudiants de dernière année du MBBS servant comme stagiaires et même aux facultés de médecine dentaire, mais cela n’a pas été envisagé.

Pratique déloyale, disent les étudiants

Sanjay Raj, responsable du NSUI, Université des sciences de la santé Rajiv Gandhi (RGUHS), a déclaré : « C’est injuste pour les stagiaires car ils travaillent environ huit heures par jour et même plus que cela et à la fin du mois, la plupart d’entre eux ne sont pas payés. Depuis un an, nous suivons la question des allocations, en envoyant des lettres au ministre de la Santé et même à d’autres responsables. Cependant, rien n’a aidé. Maintenant, les étudiants sont allés à la Haute Cour et nous demanderions justice là-bas.

Un étudiant d’un collège dentaire privé a déclaré que c’était très difficile sans allocation.

«Certains étudiants viennent d’autres districts d’États et séjournent dans des logements loués. Nous devons demander à nos parents de payer l’espace. Les parents de tout le monde ne gagnent pas bien pour s’occuper de nos dépenses. Avec une allocation de base fixée pour les stagiaires comme les stagiaires des collèges gouvernementaux, cela aidera énormément tous les étudiants des collèges privés.

Leave a Comment