Maya Webster, héroïne de NOTL, a besoin d’aide pour guérir le diabète

Après un tourbillon de médias et d’applaudissements pour ses efforts visant à couvrir de nombreuses personnes atteintes de diabète de type 1 pour les systèmes de surveillance continue de la glycémie, Maya Webster de Niagara-on-the-Lake vise plus haut.

Elle veut un remède contre le diabète.

Ayant rencontré à plusieurs reprises le tenace garçon de 10 ans, je pense que le diabète fait face à un adversaire coriace et tenace.

“Nous allons essayer de collecter plus d’argent et avons besoin de personnes pour nous parrainer afin de sensibiliser le public. Nous essayons de faire passer le mot », a déclaré Maya dans une interview à son domicile de Glendale mercredi.

Maya travaille avec FRDJ Canada pour amasser des fonds pour le programme « Let’s Make History Again », qui marque le 100e anniversaire du premier traitement à l’insuline et cherche à amasser 15 millions de dollars pour un remède contre le diabète de type 1.

“Je pense que c’est assez spécial que ce soit le 100e anniversaire du premier diabétique traité avec de l’insuline”, a déclaré Maya.

L’insuline est une invention canadienne vitale pour les personnes atteintes de diabète. Mais Maya veut que tout le monde comprenne que l’insuline ne peut pas être la fin du chemin pour les diabétiques.

« L’insuline est un traitement, ce n’est pas une guérison complète. Donc, je pense qu’il est vraiment important que nous continuions à aller de plus en plus loin pour trouver un remède », a-t-elle déclaré avec l’enthousiasme d’un professionnel de la parole en public chevronné.

“Je suis toujours très heureux que nous ayons cette insuline, cependant, et que cela fait 100 ans.”

« Mais, ‘C’est un traitement, pas un remède !’ s’écria-t-elle soudain en se levant de sa chaise et en levant le poing comme si elle menait un chant devant le Parlement.

“Nous allons continuer jusqu’à ce que nous trouvions un remède.”

Maya a expliqué certains des exploits auxquels participeront des Canadiens atteints de diabète et d’autres manifestants pour sensibiliser la population.

Du 4 au 8 avril, des centaines de personnes vont dormir dans des tentes pour sensibiliser et collecter des fonds pour la recherche sur le diabète de type 1.

« Je pense que le truc de la tente est une bonne façon de célébrer et de dire : ‘Nous y allons. Progrès !’ ” cria-t-elle encore une fois.

Au cours de cette même semaine à Toronto, Montréal, Vancouver et Calgary, cinq Canadiens vivront pendant 100 heures au sommet de mâts de 40 pieds pour sensibiliser le public.

“La raison pour laquelle le mât de drapeau se produit réellement est parce que (un directeur de l’empire des restaurants Oliver et Bonacini) Peter Oliver, sa fille, Vanessa Oliver, a reçu un diagnostic de diabète de type 1 en 1990”, a déclaré Maya.

“A cause de cela, il voulait sensibiliser davantage. Alors, il est monté au sommet d’un mât et y est resté quelques jours pour essayer de sensibiliser et d’aider à trouver un remède pour tout le monde, pas seulement pour sa fille.

Oliver a choisi de monter au sommet d’un mât pour représenter l’isolement et le danger auxquels les personnes atteintes de diabète de type 1 sont confrontées chaque jour, selon le site Web de FRDJ Canada. Il a amassé 250 000 $ pour la recherche sur le diabète.

“Je me demande comment ils vont monter là-haut”, a déclaré Maya.

“Il y aura probablement une échelle”, a répondu sa mère Christi Webster.

Maya voulait assurer à tout le monde qu’il y aurait une plate-forme au sommet des mâts et que les manifestants ne resteraient pas en équilibre sur un pied pendant 100 heures, ce que l’énergique enfant de 10 ans n’a pas pu s’empêcher d’agir.

Maya a récemment reçu un certificat de reconnaissance du lord-maire Betty Disero pour ses réalisations.

“C’était assez excitant”, a-t-elle déclaré.

« Il est bon de savoir que mon équipe et moi-même avons parcouru du chemin. C’était vraiment bon de savoir que nous avons obtenu cela.

Maya a besoin de commanditaires corporatifs et individuels afin de recueillir des fonds pour le traitement du diabète.

Son équipe, March for Maya, a récolté près de 700 $ jusqu’à présent.

Pour faire un don à l’équipe de Maya, rendez-vous sur jdrf.akaraisin.com/ui/LetsMakeHistoryAgain, dans le coin supérieur droit, cliquez sur “trouver une collecte de fonds/équipe” et entrez Maya Webster. Son équipe devrait être la seule à apparaître.

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont des opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Leave a Comment